NePasMourir_14

2017 | Le Lobe, Chicoutimi

J’ai un amour qui ne veut pas mourir, c’est ce que chantait Renée Martel dans les années 70. Aujourd’hui, Myriam Jacob-Allard décline cet air connu en diverses variations poétiques. Dans sa suite de projections et vidéos, le texte de la chanson est mis de l’avant. Sous des amas de chevelures blondes, de franges et de costume rouge passion, la présence physique de la chanteuse s’efface pour laisser place au texte et à la parole. Rendant une sorte d’hommage au vidéoclip, dans un décor épuré des années passées, des lèvres chuchotent une musique qui ne meurt jamais dans le coeur de ses fans. Cet amour qui ne veut pas mourir, c’est l’amour incessant de l’artiste pour la musique. L’exposition élève le contraste et l’ambiguité entre l’entrain des airs de country et les paroles qui recèlent parfois des noirceurs cachées. Ne pas mourir est bricolée de low-fi et de simplicité. Myriam rechante en boucle cette chanson comme un baume, une promesse d’amour éternel. Amour de la musique.
—Stéfanie Requin Tremblay

 Le Lobe

NePasMourir_1NePasMourir_3 NePasMourir_4 NePasMourir_6NePasMourir_11NePasMourir_10

Crédits photo: Gabriel Fortin